VILLE DE LA MACHINE

Site officiel


La maison témoin

Homologue de la cité Saint-Eugène réalisée au Creusot, la cité Sainte-Eudoxie construite à partir de 1873 rassemble quatre-vingt-dix maisons individuelles avec des jardins. La ville a souhaité y restaurer une maison minière typique. L'habitation d'une superficie de 40 m² est composée de deux pièces pour loger un couple avec 4 à 6 enfants en moyenne.

Le toit de cette maison était couvert de tuiles, les pierres des murs recouvertes d'un enduit, les portes et fenêtres ourlées de grés. Dans le jardin, on trouvait le cabinet de toilettes en planches. La porte ouvrait sur deux pièces auxquelles venaient se greffer la cave, le grenier qui servait à sécher le linge et une porcherie, qui servait à engraisser les deux porcelets (ou nourrains) achetés chaque année par les familles. Le mineur tuait un porc à l'entrée de l'hiver et vendait le second à la foire pour se dédommager des dépenses occasionnées par le premier.

A l'intérieur, la terre battue avait laissé place au carrelage et l'évier en pierre se faisait la marque de l'hygiénisme prôné à l'époque. Le jardin permettait au mineur et à sa famille d'avoir une activité de type rural pour celui qui passait la majeure partie de sa journée « au fond » et fournissait un revenu d'appoint pour la famille.

la_maison_temoin.jpg