VILLE DE LA MACHINE

Site officiel


Les lavoirs du Pré Charpin

Après chaque lavage du charbon dans cet atelier créé par la Compagnie, les tâches de triage étaient effectuées par les femmes de mineurs ou des jeunes filles et ceci, jusqu'en 1955.

Pour commercialiser les charbons, il fallait les classer suivant leur taille et qualité. Les catégories les plus grosses (au dessus de 80 mm de diamètre) étaient triées manuellement par une centaine de femmes. Les catégories plus petites étaient triées dans les lavoirs à piston.

Ensuite, les charbons étaient acheminés jusqu'au port d'expédition du Rio, à Champvert, par 3 km de voie ferrée puis chargés sur des péniches.

En 1926, un nouvel atelier de triage et de lavage est construit et il fonctionnera jusqu'en 1955. Il pouvait ainsi traiter 200 tonnes de charbons par heure.

En  1974, trente cinq personnes travaillent encore au Pré Charpin.

Les_lavoirs_du_pre_charpin.jpg