VILLE DE LA MACHINE

Site officiel


Rétro 1967-1976

Retour dans le passé du Grand Prix cycliste de La Machine


Robert_Jankowski.jpg

 

Mardi 16 août 2006, le Grand prix cycliste de La Machine a fêté son demi-siècle d'existence. Pour marquer l'événement, nous vous proposons une rétrospective des épreuves passées, décennie par décennie. Deuxième volet de la saga : 1967-1976.

1967 Affichant une forme de présélectionné des championnats du Monde, Jean Claude Genty du VC Vendôme enlève le week-end nivernais établi sur trois courses (Garchy, Dornes, La Machine). Après ses deux troisièmes places, il termine en apothéose en étant second derrière Jean-Pierre Danguillaume et devant Bernard Van der Linde. Exploit de Mariano Martinez, quatrième et meilleur Nivernais.

1968 Cette année là, Raymond Gay met deux longueurs à Abrahamian et Jankowski sur la ligne d'arrivée... les trois coureurs revenus dans le dernier tour laissent les cinq premières places à ceux qu'ils avaient rejoints et qui s'étaient réservés pour le sprint. Par ailleurs, Robert Jankowski réalise le meilleur tour en 2'32''.

1969 Un succès s'arrose toujours et ce grand prix a été arrosé par quelques averses orageuses passagères. Norce, Gay, Goncalves, Godard, échappés durant 40 km se désunissent à 20 km de l'arrivée. Dussez (CSM Puteaux) l'emporte détaché devant Murat (Le Creusot) et Norce.

1970 Quarante et un coureurs prend le départ de cette nouvelle édition avec le vainqueur de l'an dernier. Au terme d'une épreuve disputée, Ballandras s'affiche devant Trochut et Duchassin.

1971 Tout comme le ciel, le grand prix cycliste de La Machine fut d'une rare limpidité, et d'une qualité exceptionnelle. Cette épreuve regroupait les meilleurs amateurs français de l'époque dont cinq sélectionnés pour les championnats du Monde qui firent honneur à leur réputation. On assista à une sévère explication devant 4.000 spectateurs.  Roques, auteur d'un magnifique retour, a devancé au sprint Germain et Comby termine à 22'' après avoir déclenché la bataille avec Germain au vingtième kilomètre.

1972 Deux hommes au sprint. Le rapide Villemiane (Bergerac) a décroché la victoire en 2 h 38'43'' devant le Lyonnais Chavy et le Bordelais Bernard, inscrit de dernière minute à cette épreuve au terme d'un stage préolympique à Prémanon où il n'a pas été retenu en équipe de France.

1973 Ce classique qui s'inscrit chaque année comme une des épreuves les plus attractives de la saison, ne se présentait pas cette fois-ci sous de bons auspices. De mauvais plaisants avaient tenté de saboter la course en répandant sur la chaussée des petits clous de tapissier. Le temps de balayer ces mauvaises semences après le tour de reconnaissance, les malfrats recommençaient à la mi-course. Malgré deux crevaisons, cela n'a pas empêché Antoine Gutierrez de marquer de sa classe ce grand prix devant Chizat et Chavy.

1974 Gérard Colinelli (ACBB) inscrit également son nom au tableau d'honneur du grand prix cycliste de La Machine devant Robert Jankowski, qui détient toujours le record du tour et Combi.

1975 Trente huit coureurs avaient pris le départ. Une seule abstention était à enregistrer mais elle était de taille puisqu'elle concernait le champion de France, Jacques Stablinski, sélectionné pour les prochains championnats du Monde. Finalement, Gérard Colinelli vainqueur sur ce même circuit, douze mois plus tôt, échappé dès le 30ème km en compagnie de Poissenot et Linard a réédité son succès de l'année dernière.

1976 Nouvel exploit de Patrick Busolini. Echappé à 30 km du but, le vainqueur du Tour Nivernais a résisté au retour de Chavy, Friou, Duchassin, Millard. Au nombre des partants, on trouvait le champion de France amateur Francis Duteuil et six ex-professionnels.